Association des Revues Plurielles






Etoiles d'Encre

Etoiles d'Encre

Revue de femmes en Méditerranée

article

retour |   ....

Textes inédits Fragments (9)

Me voilà soudain sans père et sans pays natal

Jean Pélégri
Etoiles d'Encre - n°17

Me voilà soudain sans père et sans pays natal… voyageur adulte…
La maison s'est vidée de ses souvenirs
On a déménagé les souvenirs…
Où sont les meubles de l'enfance, les grands gestes aux fenêtres
Ma main dans la sienne et cette voix qui m'appelait…
Je ne dormirai plus comme autrefois…
J'ai peur de mes rêves - souvenirs escamotés par la main qui…
Ce matin, à six heures, pendant que je dormais, une main est venue escamoter mon père
Le voilà soudain absent…
Aussi incroyable qu'un tour de prestidigitateur…
Elle a arrêté ce cœur qui battait si bien pour moi…

Rose qu'une main transforme en bouquet d'épines

La nuit caille le sang noir de ma peine
Ma soif est désormais sans fond, et le hasard maître des images…
La nuit caille le sang noir de ma peine
Et je m'essouffle à courir après les roses de l'Enfance…
Quand je vais les atteindre, le bouquet éclate dans le ciel noir de ma peine
Et les roses filent d'un trait brusque rejoindre les étoiles
Roses, roses immobiles, fleurs des étoiles, et feu perdu !

Je voudrais me laisser aller comme un navire familier qui glisserait sur la mer
Et sous moi les eaux seraient profondes, obscures, oublieuses…
Mais chaque vague calme est un cri
Comme ceux des chiens qui harcèlent la nuit…
Je voudrais que tout s'éteigne, que tous les coquillages se ferment et que (mot illisible) se fassent le sommeil des eaux…
… Mais, l'huître phosphorescente, l'huître luisante de ma pensée veille et éclaire la forêt de ma peine

Alors parce que j'y vois clair, je sais que je suis perdu
Perdu dans cette forêt marine
Et je te cherche encore entre des arbres mouvants
O rose de mon enfance
Arbres des souvenirs, laissez-moi retrouver cette rose…
Et le sourire de mon père à l'entrée du jardin…
Ecartez vos branches, arbres de la mémoire
Un instant, un seul instant, et que je retrouve une seconde là-haut, entre vos feuilles la lumière rose de l'aurore…
Et le sourire de mon père.







9260 articles sont disponibles en ligne à la lecture !

RECHERCHER UN ARTICLE

par mots cles
dans

par revue
numero

par auteur

lancer la recherche

© Africultures 2020