Association des Revues Plurielles






Etoiles d'Encre

Etoiles d'Encre

Revue de femmes en Méditerranée

article

retour |   ....

Textes écrits en ateliers d'écriture (4)

Tambourineur

Dominique Le Boucher
Etoiles d'Encre - n°17

A Jean

Toujours
Une ombre légère comme un faon
Qui hume la lumière
Deux mains pleines de franchise
Dans la clairière bleue qui fume
D'une forêt d'Afrique matinale
Le battement orange des tambours
Maîtres du temps

Un caillou clair
Etreignant l'océan des enfances
Inachevées écoute
A côté d'une termitière
Muette de cris jaunes
Tambourineur a mis la peau de la chèvre blanche
A sécher sur les feuilles de bananier
Une confiance de fruits se réveille
Dans un lit
Où frissonnent des envies de violettes

Toujours
Les tambours font venir le rire de la terre
Dans la tête brûlée des pierres
Fragile la case du cœur ocre rouge
Où elle habite N'a pas de fenêtres
Par où pourraient entrer les oiseaux colibris
Et l'envoler

Fragile attente que le caillou pare
De son ivresse salée
Les grands iguanes l'entourent
D'un coup de langue verte
Maîtres du temps ils l'a tentent en vain
Car aux oiseaux colibris elle préfère
Toujours le tambourineur
Qui lave tous les cailloux couleurs
Dans le fleuve rempli d'iris noirs

Infinie d'abeilles elle est la reine
L'âme du père qu'elle s'est choisie
Murmure de miel à ses oreilles
Neuve l'âme du père butine l'aurore
En posant ses lèvres ailées sur les petites plaies

Et pour que plus rien que pluie n'arrive
Dans la chaleur rêvée d'Afrique
Tambourineur Tambourine
Avec les pieds nus d'enfance
Aux portes de leur jour
Elle et lui
Toujours.

9260 articles sont disponibles en ligne à la lecture !

RECHERCHER UN ARTICLE

par mots cles
dans

par revue
numero

par auteur

lancer la recherche

© Africultures 2020