Association des Revues Plurielles (ARP) - L'autre : Liste des articles publiés
Association des Revues Plurielles






L'autre

L'autre

Cliniques, cultures et sociétés

N°16 / Voyages, migrations, errances...

présentation du numéro

L'autre n°16 - 2005;6(1)
Voyages, migrations, errances...

==EDITORIAL==
Claire MESTRE
L'égalité pour tous : un mythe bon marché

==ENTRETIEN==
Avec Pierre VIDAL-NAQUET
La guerre d'Algérie entre justice, mémoire et histoire
Par Danièle COTINAT et François GIRAUD
Avec Jean-Pierre Vernant, Nicole Loraux, Marcel Détienne, Pierre Vidal-Naquet est un des grands rénovateurs des études de la Grèce ancienne. Mais c'est aussi un homme engagé dans le présent. Il a joué un rôle essentiel dans le combat anticolonialiste au moment de la guerre d'Algérie (1954-1962), en particulier en luttant contre l'usage de la torture par l'armée française. Pierre Vidal-Naquet met aussi sa rigueur historiographique au service de l'histoire de cette guerre et contre les diverses formes de manipulation du passé, tel le négationnisme qui met en cause l'existence même de l'extermination des juifs par les nazis. Il se mobilise aussi pour la paix au Proche-Orient. Pierre Vidal-Naquet est donc de la manière la plus actuelle une figure éminente de l'intellectuel français dans la filiation d'un Voltaire ou d'un Zola.

==DOSSIER : Voyages, migrations, errances==

"Le voyage, dit le Petit Robert, est le déplacement d'une personne qui se rend en un lieu assez éloigné". Le GI américain envoyé en Irak serait-il alors un voyageur ? Car au fond, qu'est-ce que voyager ?
Dans une conception occidentale moderne héritée des congés payés, on serait tenté de séparer le tourisme de toute autre forme de voyage. Selon cette conception, le voyage volontaire a comme motivation le "dépaysement", il est consommation de pays et de l'autre. Ni la guerre, ni la maladie ni le travail ne le provoquent, seul le guide l'imaginaire du touriste.
Mais voyager ne procède-t-il pas d'abord du rêve et d'un projet, voire d'un désir d'aventure, puis d'une transformation par la rencontre d'un ailleurs, d'un hors-soi ? Ainsi, voyager c'est vivre, comme pour les nomades, ce peut être l'engagement d'un projet humanitaire ou spirituel. Même si, comme pour Sindbad le Marin, il n'est que le départ d'une entreprise commerciale, il peut susciter étonnement, intérêt devant des contrées inattendues mais extraordinaires. Le rêve est aussi à l'origine de bien des migrations, pas toutes certes : la guerre, la violence, les contraintes économiques font aussi de ces périples un déracinement douloureux.

Elisabeth DO
Voyage suspendu, voyages impossibles. Un aléa de l'expérience migratoire

L'auteur pose cette hypothèse que l'errance, comme impossibilité à voyager, peut être la manifestation résiduelle d'un voyage migratoire qui n'aurait pas trouvé son terme. Le matériel utilisé est la clinique des migrants. L'analyse utilise l'analogie de la migration avec un rite, divisé en plusieurs étapes : séparation, latence, agrégation. Elle repose également sur les notions psychanalytiques de deuil et de dette.

Laetitia MERLI
Udgan, la quête du son. L'initiation chamanique d'une française en Mongolie

Cet article présente un exemple de néo-chamanisme avec l'initiation d'une européenne au chamanisme mongol. Entre thérapie et quête spirituelle, nous suivons son voyage initiatique, qui du Pérou à la Mongolie, l'emmène à la découverte des autres et de soi. Ce cas particulier devrait être le début d'une série d'histoires sur la transmission des savoirs et des représentations entre chamanes indigènes et néo-chamanes occidentaux.

Benoît DUTRAY, Stéphane MOULIN
L'Inde bouleversante. Manifestations psychiques au cours des voyages touristiques

A partir de récits et de rencontres avec des touristes voyageurs en Inde, les auteurs décrivent la multiplicité des réactions émotionnelles, affectives et parfois même l'apparition de symptômes psychopathologiques modérés et transitoires qui surviennent en voyage. Le voyage vers l'Inde aurait une capacité particulière à susciter le bouleversement de notre vécu familier. La trajectoire du voyageur se découvre au travers des postures imposées, des déconvenues rencontrées et des explications sur les syndromes psychiatriques liés au voyage.

Giorgia CERIANI, Philippe DUHAMEL, Rémy KNAFOU, Mathis STOCK
Le tourisme est la rencontre de l'autre. Un voyage au pays des idées reçues

L'idéologie dominante ne confère qu'au seul voyage la capacité de rencontre avec l'autre, reléguant de manière implicite la pratique touristique à une non-rencontre ou à une rencontre de moindre qualité, sauf dans les rares cas de "tourisme intelligent".
On défend ici l'idée selon laquelle le tourisme permet bien la rencontre. En effet, les pratiques des touristes expriment un certain rapport à l'autre, induit par la combinaison de deux phénomènes : la recréation et le déplacement, par lequel on associe des lieux autres à des pratiques du hors quotidien. Le tourisme est créateur de conditions propres visant à réduire cette altérité ou à en atténuer les effets. Les lieux et produits touristiques (clubs de vacances, et plus généralement formules standardisées) peuvent alors être relus comme des modèles de production / atténuation d'altérité et non pas seulement comme des vecteurs d'uniformisation et de banalisation à l'échelle mondiale.
La question du lien entre altérité et tourisme permet donc de circonscrire une manière spécifique d'être avec l'autre, définissant autant le tourisme par rapport à d'autres formes de mobilité que d'autres formes de rencontre avec l'altérité.

==ARTICLES ORIGINAUX==

Benoît SOUROU
La parenté chez les migrants turcs. Permanences ou changements ?

Après trois décennies d'immigration turque en Europe et soixante-quinze ans de modernité kémaliste, la famille turque en migration se devrait d'être conforme au modèle de la famille nucléaire occidentale. Ainsi, les mariages arrangés, la séparation des sexes et la forte patrilinéarité ne seraient plus que de "mauvais souvenirs". Pourtant, si l'on examine aujourd'hui comment s'élabore le champ de la parenté en situation migratoire, la surprise est totale. Les modèles anciens hérités des tribus nomades turques perdurent. La rupture radicale avec les ordres anciens ne semble pas être de mise. Tout se passe comme si se produisait un retour des schèmes traditionnels réactivés par la situation migratoire. Cet article se propose donc d'étudier dans le cadre de la parenté, quels vont être les repères dominants en migration.

Sascha KARMINSKI
The importance of the community for coping with torture experience. The tibetan exile in Dharamsala, India

Exactement de la même façon que le trauma peut être vu comme un processus, l'auteur soutient qu'affronter (coping) les conséquences de la torture peut être vu comme un processus mutuel impliquant l'individu et son groupe de pairs. En s'appuyant sur le cas de survivants à la torture au Tibet, les réactions et les interactions dans les groupes de pairs au Tibet et dans la communauté tibétaine en exil de Dharamsala, Inde, où ils vivent maintenant, il étudie les effets de ce processus pour l'individu.

==ACTUALITES==
Francis MAQUEDA
L'accès aux soins psychiques pour les demandeurs d'asile : position soignante, position citoyenne
Les caractéristiques de nos guerres modernes, dans l'offensive privilégiée qu'elles engagent contre les populations civiles, font qu'elles produisent massivement des attaques des liens intersubjectifs, intrasubjectifs et sociaux.
Curieusement l'économisme à tout crin, dans sa version néo-libérale produit à peu près les mêmes effets et délie l'individu de son ancrage dans la collectivité. Du coup l'individualisme est valorisé au détriment d'une reliaison avec ce qui devrait constituer le socle civilisateur commun, la victimologie et son pendant psychiatrique le P.T.S.D fleurissent sur ce champ. Ils proposent des approches non contextualisées de problématiques mises en souffrance par les guerres génocidaires, les attaques ethniques et les situations d'exils ou de refuges qui en découlent. Á cet égard la question de la cruauté doit être pensée comme intentionnellement produite par des humains sur d'autres humains.
Dans ces conditions la position du soignant en santé mentale sera interrogée en lien avec une position citoyenne.

==NOTES DE TERRAIN==
Sofia SELOD, Marie-Annick GRIMA
Les djinns en fête

==VOYAGE DES CREATEURS==
Marie-Odile DELACOUR
Isabelle Eberhardt, le dévoilement du secret du voyage
Partir sur les traces d'un écrivain voyageur, comme le fit à sa manière singulière Isabelle Eberhardt (Genève, 1877- Aïn Sefra 1904), c'est s'exposer à un type d'aventure inattendu où les secrets du voyage se révèlent malgré soi, à force d'allers et retours, puis au cours d'un long manque orchestré par une pénible actualité.

==RENCONTRE AVEC DES LIEUX==
Valentine LOUKOMBO-SENGA
L'école des femme du lac (Bordeaux)

LIVRES
INFORMATIONS
nombre de pages : 140 | parution : mars 2005
Union européenne : 27.00 € | France : 27.00 € | Monde : 27.00 € | <
9260 articles sont disponibles en ligne à la lecture !

RECHERCHER UN ARTICLE

par mots cles
dans

par revue
numero

par auteur

lancer la recherche

© Africultures 2018